EXPOSITION NOUS, LES SINGES de David Lair / Martial Robin et Christophe Durand à la Maison Bonchamps

with Pas de commentaire

affiche-expo6-Bonchamps2016

EXPOSITION NOUS, LES SINGES

Du 12 au 28 août 2016
Retrouvez les oeuvres de David Lair / Martial Robin et Christophe Durand à la Maison Bonchamps

 

 

 

Trois artistes exposent ensemble à la Maison Bonchamps sur un même thème, mais avec une  excellente pertinence d’accrochage commune.

 

Martial Robin (peinture), David Lair (photographie) et Christophe Durand (sculpture) ont établi une surprenante synergie entre leur art pour présenter au public un ensemble cohérent et riche.

 

« Nous, les singes », le titre de leur exposition, définit parfaitement leur objectif : présenter des portraits-miroirs à notre société d’humains, de façon à reconsidérer l’Animal, grâce au singe qui est le plus proche de nous génétiquement parlant.

 

Chacun avait déjà travaillé sur ce thème auparavant :

 

David Lair par sa série « La Bête Humaine », fascinantes photographies en monochrome saisissant divers entre autres des grands singes au plus près dans leurs expressions les plus diverses.

 

Martial Robin, peintre animalier talentueux de chevaux et de chiens, avait aussi une affection particulière pour le singe. Il en brosse de grands tableaux en techniques mixtes, ainsi que des œuvres intéressantes sur d’anciennes gravures imprimées où il établit un lien étonnant entre le singe peint et le motif de la gravure centenaire.

 

Christophe Durand a travaillé la terre cuite à partir des peintures. Au rez-de-chaussée, il a l’habilité de présenter certaines petites sculptures sous globe de verre. Ainsi, ces singes assis dans diverses positions, deviennent-ils des sujets de cabinet de curiosité, références à la vision qu’on en a dans les zoos.

 

Martial Robin déclare : « Nous n’étions pas intéressés par une exposition où nous aurions mis simplement nos œuvres les unes à côté des autres. »

 

« Nous avons établi des liens entre les oeuvres » approuve David Lair. « Par exemple, j’ai adressé des photographies à Martial qui a peint la moitié de l’image. ».

 

Au premier étage, dans un environnement plus fort et plus noir, une sculpture de tête de singe montrant les dents, se retrouve dans l’axe d’un portrait peint vigoureux sur le même motif.

La couleur qui apparaît dans les photographies se fond dans la peinture. On retrouve là, le sujet plus agressif mais aussi souriant.

 

L’aspect du travail en commun de l’exposition est sans doute le point le plus remarquable.

Ainsi des peintures répondent directement à des photographies. Les petites sculptures en pied sous globe cotoient les grands portraits en peinture. Et des liens se tissent d’une façon encore plus étroite avec les expressions qui rebondissent sur les murs, et se retrouvent dans les visages captés de ces singes : la réflexion, l’ennui, la colère, la méditation, l’intérêt, le calme… autant de signes comportementaux traduits par les expressions des yeux, de la main ou du corps entier.

 

Ces expressions nous touchent directement car proches des nôtres.

 

Une exposition remarquable de trois talents unis par un même sentiment : celui de traduire l’empathie que nous devrions tous avoir pour la gent animale.

 

Exposition « Nous, les singes » avec Martial Robin (peinture), Christophe Durand (sculpture) et David Lair (photographie) à la Maison Bonchamps du 12 août au 28 août les vendredis, samedis et dimanches de 15 h à 19 h

Maison Bonchamps, 61 rue de la Basse Meilleraie, Varades/Loireauxence (44) entrée gratuite

 

Texte de Michel Amelin